C`est du 29 novembre au 15 décembre 2007 qu`aura lieu la représentation du « Discours de la méthode d`après René Descartes » au Théâtre d`Aujourd`hui, à Montréal. Il s`agit d`une production du Théâtre du Sous-Marin Jaune. Cette équipe de marionnettistes a été fondée à Québec en 1994. Le texte est celui du Loup Bleu; la mise en scène est confiée à Antoine Laprise. La pièce a été créée au Théâtre de La Bordée le 22 mars 2005. Elle a été nominée pour cinq Masques : mise en scène, texte, prix du public, production Québec et contribution spéciale pour les marionnettes. La durée du spectacle est de 1h40 sans entracte.

L`auteur Loup Bleu nous propose ici une version revue et corrigée de la plus connue des oeuvres de Descartes. Il entend bien faire la démonstration de toutes les contradictions du philosophe sur les questions de la séparation de l`âme et du corps. Il sèmera le doute dans le champ de certitude de Descartes l`entraînant dans l`arène théâtrale et jouant le malin génie qui démontera le penseur et fera éclater sa réserve habituelle. L`auteur précise qu`il a tâché d`appliquer au Discours sa propre méthode.

Données historiques, par Pierre Lemay

Le 8 juin 1637 paraît à Leyde (Hollande) chez l`éditeur Jean Maire avec le privilège du Roi, un ouvrage anonyme intitulé Discours de la méthode pour bien conduire sa raison, et chercher la vérité dans les sciences. Dans cet ensemble, le texte du Discours avait une pagination à part et comprenait 78 pages, alors que les essais en comportaient 413. Il représentait donc environ un sixième de la publication.

L`auteur de ce traité philosophique, âgé de 41 ans et qui n`a rien publié, se nomme René Descartes (1596-1650). L`ouvrage, qui tient à la fois de l`autobiographie et du manuel philosophique, est rédigé en français (et non en latin) pour toucher un grand public. Cela explique sans doute son refus de l`érudition et du savoir livresque de l`École.  Par là, Descartes désirait s`adresser plus à la raison naturelle de chacun qu`à l`élite des doctes. Divisé en six parties, le document était destiné à servir de préface à trois traités scientifiques, la Dioptrique, les Météores et la Géométrie. Bien que ces trois essais n`ont plus qu`une valeur historique, le Discours apparaît, en revanche, comme la définition du rôle et des moyens réels de la philosophie. Descartes, rejetant l`autorité de la scolastique, y résume en quatre préceptes sa méthode (évidence, analyse, synthèse et énumération). Il y propose une morale par provision (nécessaire dans la période de doute) et expose ses idées sur Dieu, l`âme, la physique et la médecine. Le livre est traduit en latin en 1644 par Courcelles chez Elzevier. Au XIXe siècle, le philosophe Victor Cousin (1792-1867) publie pour la première fois le Discours seul, sans les « essais ».

L`ouvrage paraît donc quatre ans après le procès de Galilée (1633) et à peu près en même temps que le Cid (1636-37) du poète dramatique français Pierre Corneille (1606-1684). Il constitue en quelque sorte le manifeste de sa philosophie. Le premier titre auquel il avait songé indique bien son intention : « Projet d`une science universelle qui puisse élever notre nature à son plus haut degré de perfection ». Toutefois, Descartes abandonne ce titre sur le conseil du philosophe et savant français le Père Marin Mersenne (1588-1648), ami et correspondant de Descartes et de nombreux autres savants. Au début du Discours, il affirme que nous possédons tous la raison, mais que nous n`en usons pas tous correctement, d`où la nécessité de la méthode. La méthode nouvelle tient toute entière dans les quatre règles formulées par Descartes dans la deuxième partie du Discours (l.465-485) : 1. « ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle » 2. « diviser chacune des difficultés que j`examinerais, en autant de parcelles qu`il se pourrait, et qu`il serait requis pour les mieux résoudre » 3. « conduire par ordre mes pensées, en commençant par les objets les plus simples et les plus aisés à connaître, pour monter peu à peu, comme par degrés jusques à la connaissance des plus composés » 4. « faire partout des dénombrements si entiers, et des revues si générales, que je fusse assuré de ne rien omettre ». Ces extraits proviennent du texte publié, en 1967,  par les Éditions Bordas dans la collection « Les petits classiques Bordas », aux pages 72-74.

La philosophie cartésienne, annoncée par le Discours, aura en Europe une diffusion considérable. Si bien que pas un philosophe de l`époque ne manquera de s`y référer, soit pour s`en inspirer, soit pour la combattre. De plus, le Discours provoque des échanges épistolaires et des polémiques entre Descartes et les hommes d`église ou de science de son temps. Il amène également à son auteur les ennuis qu`il avait cru éviter en quittant la France, en 1629. En Hollande, des universités l`accusent d`athéisme et interdisent ses livres alors qu`en France, pamphlets, accusations ou, au contraire, déclarations de soutien se multiplient. De sorte que Descartes doit sans cesse s`expliquer, se justifier, se défendre dans une interminable correspondance. Oeuvre fondamentale de Descartes, le Discours ouvre l`ère de la philosophie moderne et demeure un des textes fondamentaux de l`histoire des idées.

Info. : www.theatredaujourdhui.qc.ca