C`est du 3 au 28 novembre 2015 qu`a lieu la pièce 1984 de l`essayiste et romancier anglais George Orwell au Théâtre du Trident, à Québec.  Il s`agit d`une nouvelle adaptation de Robert Icke et de Duncan Macmillan.  La mise en scène est d`Édith Patenaude; la traduction est celle de Guillaume Corbeil. La conception du spectacle est confiée à Patrice Charbonneau-Brunelle, Jean-François Labbé et Karine Mecteau-Bouchard. La pièce met en vedette Véronique Côté, Maxim Gaudette (Winston Smith), Eliot Laprise, Justin Laramé, Éric Leblanc, Alexis Martin, Claudiane Ruelland et Réjean Vallée.

 

 

Résumé

 

 

« Dans un régime dirigé par Big Brother, Winston Smith est chargé de réécrire l’Histoire dans le cadre de son travail au ministère de la Vérité. Il demeure, à chaque instant susceptible d’être traqué par la Police de la Pensée. Malgré cela, il tente de comprendre la motivation de la dictature totalitaire mise en place. Il commence à écrire un journal afin de laisser une trace du passé et de la vérité.

 

Il tombe amoureux de Julia, ils s’aiment et font l’amour clandestinement. Avec elle, il rêve d’un soulèvement. Ils croient fermement au mythe d’une Fraternité clandestine dirigée par le charismatique O’Brien qui unirait les résistants. Il sait également que tôt ou tard, il devra payer le prix de tous ces « crimes » envers le Parti. À moins qu’il réussisse à rencontrer O’Brien.

 

Cette adaptation théâtrale de 1984, d’une redoutable efficacité, tire le suc du roman culte de George Orwell. Elle met en évidence la société de surveillance, la réduction des libertés individuelles mais aussi tous les mécanismes mis en place par l’homme pour cadenasser la pensée. Un classique criant d’actualité dans une mise en scène enlevante d’Édith Patenaude ».

 

(Texte tiré de la brochure « Vivez la saison 2015-2016 » du Théâtre Le Trident, en page 4)

 

 

Repères biographiques

 

 

Orwell, George

 

George Orwell au micro de la BBC en 1945

 

 

George Orwell (nom de plume d`Eric Arthur Blair) est un écrivain anglais né à Motihari, au Bengale (Indes britanniques) le 25 juin 1903. Issu d`un milieu modeste, il vit à Paris et à Londres dans des conditions misérables qu`il décrit dans son premier roman signé du pseudonyme George Orwell : Down and out in Paris and London (La Vache enragée). Signalons que l`Orwell, dans le Suffolk où l`auteur a quelquefois vécu, est une rivière d`Angleterre qui traverse la ville d`Ipswich. Il est l`auteur de récits satiriques (La République des animaux) et d`anticipation (1984) dans lesquels il tente de faire prendre conscience à ses contemporains de l`inhumanité croissante du monde moderne. En effet, homme de gauche, Orwell ne se contente pas de faire le procès de la société contemporaine, mais il dénonce les dangers d`un socialisme totalitaire.

 

Étudiant boursier au Eton College, institution d`enseignement située dans le comté de Buckinghamshire, il ne s`intègre pas à ce milieu et préfère s`engager dans la police impériale indienne en Birmanie (qui est alors une province britannique) comme sergent de 1922 à 1927, année où il démissionne, récusant l`impérialisme exercé par l`empire colonial. C`est à cette période qu`il forge ses opinions anti-impérialistes.  Mentionnons que son père est employé à la Section Opium du gouvernement anglais des Indes. En 1927, il se mêle aux clochards de Londres, pour nourrir une série d`articles sur leur vie. À Paris, il vit ensuite dix-huit mois de petits travaux d`occasion. Or, c`est à ce moment qu`il se désolidarise de l`esprit bourgeois, erre et mendie dans cette même ville.

 

En 1933, il publie Down and Out in Paris and London, traduit et paru en 1935 en France sous le titre La Vache enragée. Ce livre se veut une description documentée de la misère et de l`exploitation, des sans-logis et de la vie dans le caniveau. Pressé d`argent, il occupe ensuite un poste d`instituteur pendant dix-huit mois, puis travaille dans une librairie londonienne, travail qu`il abandonne au bout d`un an lorsque l`éditeur britannique socialiste Victor Gollancz (1893-1967) lui propose, en 1936, un reportage sur les effets de la grande dépression économique dans les régions industrielles et minières du nord de l`Angleterre, qui donne naissance à The Road to Wigan pier.  En 1934, il publie Burmese Days (Jours de Birmanie), où l`on retrouve de dures critiques contre le colonialisme anglais. La même année, il publie un roman The Clergyman`s Daughter. En 1936, il publie un roman Keep the Aspidistra Flying (Maintenez l`Aspidistra en vol). La même année, il épouse une irlandaise Eileen  O`Shaughnessy. En 1937, il part se battre en Espagne pendant quatre mois aux côtés des Républicains espagnols, rend visite en chemin au romancier américain Henry Miller (1891-1980) et s`engage à Barcelone dans les rangs du P.O.U.M. (Parti ouvrier d`unification marxiste). Il manque d`être victime d`une « épuration » interne menée par les agents de Moscou contre les anarchistes et les communistes non-staliniens. Il retourne alors à Londres après une grave blessure au cou. En 1937 toujours, il publie The Road to Wigan pier (La Route qui mène au quai Wigan); l`ouvrage traite de la vie des chômeurs dans le nord industriel de l`Angleterre. En 1938, suite à une expérience personnelle dans la guerre d`Espagne où il est du côté des milices socialistes révolutionnaires, il publie Homage to Catalonia (Hommage à la Catalogne) où il dénonce l`écrasement de l`aile gauche anarchiste par les communistes, s`aliénant ainsi la sympathie de l`intelligentsia dont il a déjà critiqué la prise de distance vis-à-vis de la classe ouvrière. En 1938 également, une atteinte de tuberculose le cloue presque six mois dans un hôpital, après quoi, il séjourne sept mois à Marrakech (Maroc). Pendant la Seconde Guerre mondiale, réformé pour raison de santé, il écrit de nombreux articles dans différentes revues. En 1939, il publie Coming Up for Air (Un peu d`air, s`il vous plaît) où il s`en prend violemment à l`hitlérisme.

 

En 1940, il publie un essai Inside the Whale (À l`intérieur de la baleine).Puis, il trouve un poste de speaker au service indien de la BBC (British Broadcasting Corporation). Toutefois, il démissionne en 1943 pour le journalisme, et devient directeur de l`hebdomadaire de gauche The Tribune. En 1945, il publie sa première satire de la dictature, Animal Farm (La République des Animaux) où il analyse sous une forme allégorique la dégénérescence de la révolution soviétique. Cette fable montre que les animaux, après avoir déposé leur tyran, redeviennent les esclaves d`une minorité; que tous les animaux y sont égaux, mais certains plus que d`autres. D`ailleurs, le thème de la  dictature prolétarienne  est repris et élargi dans 1984. L`ouvrage Animal Farm lui vaut une renommée mondiale et demeure une des œuvres marquantes de la littérature politique. En 1945 toujours, lui et son épouse Eileen adoptent un enfant, prénommé Richard. La même année, Eileen meurt des suites d`une opération.

 

 

Orwell, George. 1984

 

 

« Big Brother is Watching You  ! »

 

 

Slogans du ministère de la Vérité à Océania

 

 

La guerre c`est la paix

 

La liberté c`est l`esclavage

 

L`ignorance c`est la force

 

 

Hospitalisé  pour une tuberculose, il se remarie  en octobre 1949, peu après la publication de 1984. En 1949 donc, il publie son roman le plus célèbre 1984 (Nineteen Eighty-Four) dans lequel il évoque avec force et sensibilité la déshumanisation qui guette notre monde fasciné par les techniques totalitaires. Dans ce récit d`anticipation aux accents prophétiques, l`État prend le contrôle de la vie quotidienne, de la mémoire collective et du langage (« La guerre c`est la paix »). Conséquence : l`oppression étatique et l`uniformisation administrative détruisent et emprisonnent les individus. Publié simultanément en Angleterre et aux États-Unis, le livre est aussitôt un best-seller et le reste pendant des décennies. Retenons que 1984 demeure une lecture obligée pour tous ceux qui croient que la démocratie est une chose qui va de soi. En 1950, il publie un recueil Shooting The Elephant (Un éléphant tombe). Il meurt de la tuberculose (contractée en Birmanie) à Londres, le  21 janvier 1950, à la veille de son quarante-septième anniversaire.

 

 

Depuis son décès…

 

En 1956, le film 1984 (90 min.) du réalisateur britannique Michael Anderson voit le jour avec Edmond O`Brien (Winston Smith), Michael Redgrave, Jan Sterling, David Kossof, Mervyn Johns et Donald Pleasence. En 1968, son œuvre complète est publiée à Londres : Collected Essays, Journalism and Letters of George Orwell. En décembre 1983, quelque deux millions d`exemplaires sont vendus aux États-Unis. En 1984, c`est la sortie du film 1984 (113 min.) du réalisateur anglais Michael Radford avec John Hurt (Winston Smith), Richard Burton (O`Brien), Suzanna Hamilton (Julia), Cyril Cusack et Gregor Fisher. En 1997, un article du quotidien d`information britannique The Guardian révèle qu`un an avant sa mort, Orwell fournit une liste de sympathisants staliniens à un officier des services secrets. En 1998, The Complete Works of George Orwell (vingt volumes), première édition des œuvres complètes d’Orwell sous la direction de Peter Davison, est achevée de publication en Angleterre. Au printemps 2000, une chaîne de télévision allemande lance un reality-show dans lequel plusieurs volontaires acceptent de vivre trois mois en vase clos, dans un appartement surveillé nuit et jour par des caméras. En janvier 2008, le quotidien britannique The Times le classe second dans sa liste des « 50 plus grands écrivains britanniques depuis 1945 ».

 

 

Info. :  www.letrident.com