Sommaire

 

 

À propos de Candide de Voltaire

Extraits

Bibliographie

Voltaire : repères biographiques

______________________________________________________________________________

 

 

C`est du 11 septembre au 6 octobre 2018 qu`a lieu le spectacle « Candide ou l`optimisme de l`écrivain et philosophe français Voltaire, au Théâtre du Nouveau Monde (TNM) à Montréal.

La création pour la scène est de Pierre Yves Lemieux, d`après le roman de Voltaire. La pièce est mise en scène par Alice Ronfard, assistée de Claude Lemelin. La distribution comprend Emmanuel Schwartz (Voltaire), Valérie Blais (Madame Denis), Patrice Coquereau, Larissa Corriveau (Cunégonde) et Benoît Drouin-Germain (Candide). La durée du spectacle est d`une heure et 45 minutes.

Mentionnons qu`une conférence donnée par Pierre Yves Lemieux aura lieu lundi, le 24 septembre 2018 de 13h30 à 15h30 dans l`édifice de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Signalons que cette même pièce sera présentée le 6 novembre prochain à 20h00, à la Salle J.-Antonio-Thompson, à Trois-Rivières.

_________________________________________________________________________________________________________

 

À propos de Candide de Voltaire

 

En 1755, installé dans sa propriété Les Délices, en Suisse, Voltaire reprend son activité philosophique et collabore à l`Encyclopédie. Cette même année, Lisbonne (Portugal) est ravagée le 1er novembre par un tremblement de terre avec ses 30,000 morts. S`ajoute à cela la Guerre de Sept ans (1756-1763) qui oppose l`Angleterre et la Prusse à la France entre autres. Or, Voltaire ne voit pas dans ces mêmes événements de raisons d`être particulièrement optimiste.

La rédaction de Candide ou l`optimisme (30 chapitres)  s`échelonne sur dix mois, soit de janvier à octobre 1758. En janvier 1759, l`ouvrage est publié sous le pseudonyme de « Docteur Ralph » dans plusieurs villes européennes (Paris, Genève, Amsterdam) en même temps pour échapper à la censure. La même année, l`ouvrage est réédité une vingtaine de fois. En 1761, Candide est publié dans une édition augmentée (révision du chapitre 22).

Les personnages principaux sont les suivants : Candide, jeune homme naïf et vertueux, amoureux de Cunégonde; Pangloss, son précepteur, philosophe partisan de l`optimisme; Cunégonde, fille du baron de Thunder-ten-tronckh; Cacambo, valet de Candide; Martin, philosophe pessimiste. Les thèmes dominants concernent l`optimisme, le mal, la guerre et le bonheur.

Candide est un conte philosophique en prose dans lequel Voltaire dénonce les illusions de l`optimisme philosophique. En effet, au XVIIIe siècle, le conte est une arme de contestation pour les philosophes : les traditions sont remises en cause, le pouvoir est contesté, les injustices et les abus sont dénoncés. En ayant recours à ce type de récit, les philosophes diffusent leur savoir, luttent contre les préjugés et défendent leurs valeurs.  Ainsi, en utilisant l`ironie ou l`exagération, ceux-ci combattent en faveur des idées nouvelles.

Candide s`en prend à la fois aux théories rousseauistes sur la Providence, à la doctrine leibnizienne de l`harmonie préétablie ainsi qu`à la conception d`un Dieu juste et bon qui donne à chacun selon ses mérites. Dans Candide, Voltaire attaque en les caricaturant les théories du philosophe allemand Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716) qui expose dans ses Essais de Théodicée (1710) un optimisme métaphysique résumé par la formule : « Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ».

 

Extraits

 

Sur la guerre :

 

« Rien n’était si beau, si leste, si brillant, si bien ordonné que les deux armées. Les trompettes, les fifres, les hautbois, les tambours, les canons, formaient une harmonie telle qu’il n’y en eut jamais en enfer. Les canons renversèrent d’abord à peu près six mille hommes de chaque côté ; ensuite la mousqueterie ôta du meilleur des mondes environ neuf à dix mille coquins qui en infectaient la surface. La baïonnette fut aussi la raison suffisante de la mort de quelques milliers d’hommes. Le tout pouvait bien se monter à une trentaine de mille âmes. Candide, qui tremblait comme un philosophe, se cacha du mieux qu’il put pendant cette boucherie héroïque. Enfin, tandis que les deux rois faisaient chanter des Te Deum chacun dans son camp, il prit le parti d’aller raisonner ailleurs des effets et des causes. Il passa par-dessus des tas de morts et de mourants, et gagna d’abord un village voisin; il était en cendres : c’était un village abare que les Bulgares avaient brûlé, selon les lois du droit public. Ici des vieillards criblés de coups regardaient mourir leurs femmes égorgées, qui tenaient leurs enfants à leurs mamelles sanglantes; là des filles éventrées après avoir assouvi les besoins naturels de quelques héros rendaient les derniers soupirs ; d’autres, à demi brûlées, criaient qu’on achevât de leur donner la mort. Des cervelles étaient répandues sur la terre à côté de bras et de jambes coupés. ».

(Candide, chapitre 3)

La suite >