Monsieur Patrick Finlay est professeur de philosophie au Cégep de Trois-Rivières.


Le Nouvel Observateur, Hors-série no 69 (juillet – août 2008) : Le siècle de Périclès. L’invention de la démocratie, 84 p. [7,75 $].

Ce numéro, divisé en trois sections (Ombre et lumière, L’invention de la démocratie, L’héritage athénien) contient une trentaine d’articles qui portent sur des sujets aussi variés que l’impérialisme athénien, la religion, l’histoire, le passage du mythe à la raison, le théâtre (tragédie et comédie), l’éducation du citoyen, la philosophie (les sophistes, Platon et Aristote), la religion et naturellement la démocratie athénienne. On y retrouve notamment plusieurs renseignements sur le fonctionnement de la démocratie athénienne et de ses diverses institutions, ses crises, ses excès et la façon qu’elle fut perçue et reprise par d’autres civilisations.

On y expose, en outre, une comparaison de la démocratie avec l’oligarchie et la monarchie (La querelle du meilleur régime, p. 52 à 55) et plusieurs articles qui remettent en perspective le caractère prétendument démocratique de la démocratie athénienne (Athéna et les Athéniennes, p. 26 à 29; Un siècle d’or et de cendres, p. 30 et 31) ainsi que les liens étroits tissés entre la démocratie et d’autres aspects de la vie des citoyens d’Athènes, comme la religion (L’invention de la scène, p. 22 à 25; Le commerce avec l’Olympe, p. 32 et 33) et les arts (Le trésor de la cité, p. 14 à 17).

La revue est particulièrement bien fournie en illustrations et en citations d’auteurs classiques (surtout grecs et latins, comme Hérodote, Thucydide, Platon ou Plutarque) et offre un panorama plutôt exhaustif de ce « siècle de Périclès » qu’est le 5e siècle à Athènes. On y présente également une chronologie comparée de la Grèce et du monde (du 8e au 4e siècle) mettant l’accent sur la politique et la culture (p. 7), un glossaire (avec étymologie) des principes fondateurs de la démocratie (p. 39) et une « carte » de l’Agora (p. 48-49) qui nous donne une idée des lieux fréquentés par Socrate.

Bref, un hors-série rédigé dans un langage clair et précis qui donne accès à une mine de renseignements aussi intéressants que pertinents et qui constitue un complément utile pour le premier cours de philosophie au cégep.