Il y a un peu plus d’un an, Antoine Robitaille a publié un livre intriguant sur l’utopie du posthumanisme, intitulé «Le Nouvel Homme nouveau» (le titre étant bien sûr une référence à «l’ancienne» utopiede «L’Homme nouveau»).Si on s’intéresse au sujet, notons que la réputée revue Nature vient de publier un texte d’opinion de chercheurs et éthiciens qui militent en faveur de certains usages de produits synthétiques jouant sur l’efficacité de l’être pensant.

Le propre de l’être humain ?  Maintes questions qui donnent à penser, en ces temps d’examens et de corrections…