Patrice Létourneau

Patrice Létourneau

Patrice Létourneau est notamment l'auteur d'un essai sur la création, le sens et l'interprétation (Éditions Nota bene, 2005) et enseignant de philosophie. En plus de son enseignement, il s'est aussi occupée de la coordination du département de Philosophie pendant 8 ans, de juin 2009 à juin 2017 (CV).


Article par Patrice Létourneau

Bribes de réflexion autour du jour de la dernière Pâque

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 1, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Pour la culture ambiante, la fête de Pâques est souvent réduite à n’être presque rien d’autre qu’un amusement avec les lapins et les cocos en chocolat.

 

Pour la contreculture, c’est devenu une occasion pour dénoncer l’un des hameçons du capitalisme qui y déploie une orgie de sucre en attendant le prochain party qui sera annoncé dès le lendemain dans les vitrines des magasins.

 

Pour le chrétien, Pâques est un rappel du jour de la résurrection du Christ lors de la dernière Pâque (sans « s ») sous l’Ancienne Alliance, qui instaure grâce à la substitution sacrificielle du Christ une « passover » (Pessa’h) établissant une Nouvelle Alliance, abolissant du même coup la séparation entre le laïc et le clergé puisque tous les disciples du Christ participent à son œuvre.

 

Pour le cynique, peut-être trouvera-t-il de son côté qu’à son goût, au travers de tout ça le monde met bien du temps à se désenchanter.

 

Est-ce que la philosophie peut en dire quelque chose ?

Probablement.

La suite >