Le 27 mai 2009 est décédé l`écrivain et encyclopédiste français Roger Caratini à l`âge de 84 ans à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne). Polygraphe, il est l`auteur de nombreux livres et dictionnaires. Il a choisi d`écrire une grande partie de ses œuvres dans le village d`Ersa (Cap Corse) et plus précisément au hameau de U Granaghjolu où il réside souvent. Pamphlétaire redouté, extrêmement hostile au mythe de Napoléon, il considère le patriote corse Pascal Paoli (1725-1807) comme le plus grand homme de l`histoire nationale corse. Il lègue une oeuvre considérable qui fait de lui un des plus grands intellectuels ayant chevauchée les XXe et XXIe siècles. Il se voulait optimiste sur l`avenir de l`humanité tout en cultivant un intelligent pessimisme lucide sur l`homme, ses grandeurs et ses faiblesses. Il était un virtuose reconnu de la divulgation du savoir.

Il naît le 22 décembre 1924 à Paris dans une famille corse. Celle-ci est originaire du village de Canari (côte ouest du Cap Corse) Son père, Jules, est un employé des douanes communiste, sa mère est professeur d`anglais. Dès sa jeunesse, il cultive l`éclectisme. Bachelier à 16 ans, il fait des études supérieures en littérature et mathématiques, et décroche l`agrégation de philosophie avant d`exercer la psychanalyse. Au milieu des années 1960, il décide de changer de vie et prend la voie de l`édition. Il commence par l`écriture d`une encyclopédie. C`est un travail titanesque pour lequel il s`est imposé un régime draconien de « quinze heures de travail par jour pendant sept ans ». Il l`écrit entièrement, dans son refuge du Cap Corse (nord-est de l`île), avec l`aide de deux ou trois documentalistes, laissant quelques chapitres seulement à des spécialistes. Cette encyclopédie (maintenant épuisée) est l`actuelle encyclopédie des éditions Bordas en 23 volumes (1967-1975). Dans la préface de Bordas-Encyclopédie, il affirme que « Notre Encyclopédie est une propédeutique, une présentation générale des faits et du savoir de notre temps; elle ne remplace aucun traité spécialisé, mais elle permet d`aborder ces traités avec un esprit averti des sujets développés et du vocabulaire des spécialistes; elle remplace aucun dictionnaire : elle va plus loin que n`importe lequel d`entre eux, puisqu`elle est fondée sur un choix de connaissances, elle va moins loin qu`eux puisqu`elle n`est pas – de propos délibéré – un inventaire ».

Son oeuvre

Caratini a été souvent comparé au philosophe et humaniste italien Pic de La Mirandole (1463-1494), surnommé le « prince des érudits » à l`époque de la Renaissance italienne. En 1983, il publie La philosophie (Éd. Seghers) en deux tomes (T.1 : Histoire; T. 2 : Thèmes), ouvrage qui s`adresse à tous ceux qui recherchent des informations sur les fondements de la philosophie et sur son histoire. En 1984, il publie L`Époque contemporaine, de 1815 à 1984 (Nathan). En 1986, il publie Histoire critique de la pensée sociale (Seghers). En 1993, il publie Panorama encyclopédique des sciences (Belin), une encyclopédie qui propose sa vision panoramique de l`univers des sciences. En 1997, il publie Vent de philosophie (Michel Lafon);ce même ouvrage sera publiéaux éditions L`Archipel en 2000 sous le titre suivant : Initiation à la philosophie.

Son œuvre, monumentale, est le plus souvent consacré au domaine historique comme son Dictionnaire des personnages de la Révolution (Pré-aux-clercs,1988), dans lequel il accorde une grande place aux obscurs de l`époque ou encore son Histoire du peuple corse (Critérion,1995), sujet de prédilection pour cet auteur de l`île de Beauté. En humaniste convaincu, il n`hésite pas à s`engager et à dépasser son statut d`encyclopédiste, notamment avec des ouvrages comme son dictionnaire des minorités La force des faibles (Larousse,1987) ou son Napoléon, une imposture (Michel Lafon,1998) qui est un violent réquisitoire contre l`empereur qu`il qualifie de « désastre national ».

Il est aussi l`auteur de biographies de Mahomet (Critérion,1995), d`Alexandre le Grand (Hachette,1999), d`Attila (Hachette Littératures,1999), de Jeanne d`Arc. De Domrémy à Orléans et du bûcher à la légende (L`Archipel,1999), de Mahomet. Vie du prophète (L`Archipel,1999), de Jésus. De Bethléem au Golgotha (L`Archipel,2001), de Jules César (Livre de poche,2002), de Caligula, le mal-aimé (Michel Lafon,2002), de Vespasien. Le bon empereur (Michel Lafon,2003), de Marc Aurèle, l`empereur philosophe (Michel Lafon,2004) ou encore de Néron. Le poète ensanglanté (Livre de poche,2006). Il a aussi rédigé des ouvrages sur la science contemporaine : L`astronomie (Bordas,1985) ainsi que La physique et la chimie (Bordas,1985). Parmi ses publications, on compte un Annuel de la science à partir de 1987, un Dictionnaire des découvertes (Édition, no. 1,1990) un Dictionnaire des nationalités et des minorités de l`ex-U.R.S.S. (Larousse,1992) et Les grandes impostures de l`histoire de France (Michel Lafon,2004). Le 3 juin 2009, la maison d`édition L`Archipel rééditait La Corse : un peuple, une histoire, paru en 2003.

Son épouse Françoise, peintre, et lui ont eu sept enfants : Annabel, Patrice, Sophie, Caroline, Françoise, Charles et Elsa. Sa femme a également participé, pendant dix ans, à l`élaboration de ladite encyclopédie par son apport direct en tant que coauteur.