C`est du 14 au 19 novembre 2012 qu`aura lieu la 35e édition du Salon du livre de Montréal (SLM), dans le grand hall d`exposition de la Place Bonaventure. Pour une deuxième année consécutive, l`événement est sous la présidence d`honneur du journaliste et écrivain québécois Georges-Hébert Germain, auteur de vingt-cinq livres. Le Salon a pour thème « Les auteurs en tête d`affiche ». Le SLM, c`est 1700 auteurs, environ 1450 maisons d`édition et près de 3500 séances de dédicaces d`auteurs.

Parmi les neuf invités d`honneur, on retrouve le philosophe et helléniste montréalais Georges Leroux, professeur émérite au Département de philosophie de l’UQAM, où il enseigne l’histoire de la pensée grecque de 1969 à 2006. Formé à l`Institut d`Études Médiévales de l`Université de Montréal, où il a préparé une thèse sur la métaphysique néoplatonicienne sous la direction de Mathieu G. de Durand, et à l`École Pratique des Hautes Études de Paris (Ve section), dont il fut élève stagiaire sous la direction du professeur Pierre Hadot (1922-2010).

Connu internationalement comme helléniste et traducteur de Platon et de Plotin, il est l’auteur de plusieurs ouvrages de philologie et d’histoire. Il est notamment l`auteur d`une traduction commentée de La République de Platon chez Flammarion (2002) dans la collection GF (no. 653). En 2004, une deuxième édition revue et corrigée de ce même livre paraît. En 2003, M. Leroux est reçu à l`Académie des lettres du Québec; il en est le vice-président depuis 2008. Il a également publié de nombreuses études sur l’art et la musique. Son essai, Partita pour Glenn Gould. Musique et forme de vie (PUM, 2007), a reçu plusieurs prix, dont le Prix de la revue Études françaises, et le Grand Prix de la Ville de Montréal 2007. Cet ouvrage a été traduit en anglais et en japonais. En 2011, il publie Wanderer : Essai sur le Voyage d`hiver de Franz Schubert chez Nota Bene. La même année, ce même livre fut finaliste au Prix du Gouverneur général dans la catégorie Essais. Ajoutons que M. Leroux collabore au journal Le Devoir ainsi qu`au magazine culturel québécois Spirale, qu`il a dirigé pendant plusieurs années. Ayant été professeur invité dans plusieurs universités européennes, il est aussi correspondant canadien pour la Bibliographie de la Philosophie de l`UNESCO.

Depuis 12 ans, le SLM offre une voix aux écrivains bâillonnés pour délit d`opinion grâce à Livres comme l`air, une initiative de l`Union des écrivaines et écrivains québécois, d`Amnistie internationale et du Centre québécois de PEN international. Or cette année, c`est le professeur Georges Leroux qui en est le porte-parole. Ainsi, on jumelle 10 écrivains québécois à 10 intellectuels opprimés. À cet égard, M. Leroux travaille avec le poète Joël Des Rosiers pour que le Québec devienne une terre d`asile pour les écrivains persécutés. Dans le cadre de Livres comme l`air, M. Leroux est jumelé au blogueur vietnamien Nguyen Hoang Hai, emprisonné depuis 2008 pour « propagande contre l`État ». De plus, les visiteurs du SLM peuvent signer les pétitions demandant la libération des écrivains injustement emprisonnés au stand 601. Signalons que vendredi le 16 novembre à 20h30 au Carrefour Desjardins, le comédien et dramaturge québécois René-Daniel Dubois animera également une lecture publique, au cours de laquelle 10 écrivains d`ici exprimeront leur soutien à 10 écrivains injustement persécutés.

Au programme des activités, quelques-unes retiennent notre attention :

Le samedi, 17 novembre à 14h00 au Carrefour Desjardins, dans la série « Confidence d`écrivain », le romancier québécois Gilles Archambault reçoit Georges Leroux pour son livre Wanderer : Essai sur le Voyage d`hiver de Franz Schubert (Nota Bene).

Le samedi, 17 novembre à 14h45 à l`Agora, une Table ronde animée par Marie-Andrée Lamontagne sous le thème « Quelle culture l`école doit-elle transmettre. Cet événement réunira des collaborateurs de la revue Argument et deux commentateurs du monde de l`éducation.

Le samedi, 17 novembre à 15h00 sur la Grande Place, une Table ronde animée par la journaliste et animatrice Marie-France Bazzo en compagnie des journalistes Jean Barbe et Vincent Marissal, autour de l`essai De quoi le Québec a-t-il besoin en éducation ? (Leméac, 2012). Trois intervenants ayant collaboré à cet ouvrage collectif seront de la discussion.

Le dimanche, 18 novembre à 14h30 à la Grande Place, une Table ronde animée par Normand Cazelais sur les cultures du bassin méditerranéen à la lisière de l`Orient et de l`Occident, qui sont à l`origine des mythes et des religions qui façonnent notre monde. Comme ces cultures occupent une place importante dans l`œuvre de plusieurs auteurs, on pourra y entendre Laurent Gaudé (Pour seul cortège, Acte Sud), Armel Job (Loin des mosquées, Robert Laffont) et Georges Leroux, porte-parole de Livres comme l`air.

Info. : http://www.salondulivredemontreal.com