Archives pour mars 2013

Nouveau Projet 03 : Agir

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 5, moyenne : 4,80 sur 5)
Loading...

Si le numéro fondateur du magazine Nouveau Projet avait pour thème central «(sur)vivre au 21e siècle» et que le 2e numéro avait pour thème la question «Quel progrès?», le 3e numéro qui paraît en librairie ce 22 mars 2013 a pour thème central «le temps d’agir».

 

De la brièveté de la vieCôté philosophique, on y retrouve l’adaptation du grand essai intégral de Sénèque De la brièveté de la vie (pp. 108 à 118), que le magazine présente de la manière suivante : «Notre temps est comprimé.  Surstimulés, nous laissons notre attention se dissiper.  Et nous nous faisons souvent mener par nos impulsions, nos ambitions, notre quête d’un statut social.  Les médias sociaux, qui appellent une représentation de soi constante, renforcent les tendances narcissiques déjà bien présentes dans la personnalité humaine.  De la brièveté de la vie est un essai écrit en 49 de notre ère, mais son propos reste éminemment pertinent à notre époque hypermoderne.  Sénèque nous rappelle que, pour atteindre le bonheur et la sérénité, il faut éviter de consacrer son temps aux activités futiles et stériles.»

 

L'Homme sans volontéOn y trouve aussi un essai original de Jocelyn Maclure (professeur de philosophie à l’Université Laval) intitulé «L’homme sans volonté» (pp. 54 à 61).  Essai admirablement bien écrit, au travers duquel l’auteur interroge non seulement la procrastination (si la procrastination «est irrationnelle», il reste que «l’incapacité à procrastiner est fort probablement la proche cousine du trouble obsessionnel compulsif», dit-il), la «faiblesse de la volonté» (ce que les philosophes grecs de l’Antiquité appelaient l’akrasia ; question qui, d’ailleurs, a notamment déjà été abordé par notre collègue Guy Béliveau dans L’Éducation des désirs et par John Perry, professeur de philosophie à l’Université de Stanford et animateur pendant 10 ans de l’émission de radio «Philosophy Talk» ainsi que prix Nobel en littérature 2011) et notre rapport au temps, mais aussi diverses conceptions que l’on peut se faire de la volonté (y compris les écueils de la conception de la volonté «à la Rocky Balboa», c’est-à-dire la conception internaliste de la volonté).

 

La suite >

Semaine de la philosophie : Élise Trudel remporte une tablette électronique iPad

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 1, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

C’est une étudiante de première année en Techniques d’hygiène dentaire, Élise Trudel, qui a remporté la tablette électronique iPad offerte aux participants de la Semaine de la philosophie. Inscrite au cours de philosophie L’Être humain avec l’enseignante Natacha Giroux, Élise a participé à cinq des activités offertes pendant cette semaine qui s’est déroulée du 18 au 22 février dernier.  Félicitations !

gagnante_ipad 2013

La gagnante, Élise Trudel, entourée

d’organisateurs et de commanditaires du prix.

(De gauche à droite : Lucy Sicard (directrice de la Fondation), Raymond-Robert Tremblay (directeur général), Lucie Comeau (directrice des études), Patrice Létourneau (coordonnateur du département de philosophie), Élise Trudel (gagnante), Louis J.R. Tétrault (enseignant en philosophie), Léonie Cinq-Mars (enseignante en philosophie), Roger Charland (bibliothécaire), Lucie Hamel (directrice adjointe au soutien à la pédagogie et à la réussite), Catherine Patry (bibliothécaire) et Patricia Nourry (enseignante en philosophie).