Le 22 octobre 2014, le philosophe québécois Luc Desautels  a reçu le nouveau Prix ACFAS — Recherche au collégial, remis dans le cadre du 70e Gala de l’Association francophone pour le savoir, au parquet du centre CDP Capital, à Montréal. Parrainé par la Fédération des cégeps et l’Association des collèges privés du Québec, le Prix ACFAS — Recherche au collégial vient souligner, pour la première fois cette année, la qualité des activités de recherche d’une personne du réseau collégial. Le prix sera remis en alternance chaque année entre deux groupes de disciplines : en 2014, le prix est décerné à une personne issue de la recherche en sciences sociales et humaines, tandis qu’en 2015 le prix récompensera une personne œuvrant dans le domaine des sciences de la nature, sciences médicales, génie ou mathématiques.

 

 

Les années de formation

 

 

En 1983, il obtient une maîtrise ès arts du Collège universitaire dominicain, à Ottawa, dont le mémoire a pour titre : « Judas et les évangiles synoptiques ». En 1998, il acquiert une Maîtrise en éducation de l`Université de Montréal dont le mémoire s`intitule : « Pour une école qualité ! ». En 2005, sa thèse de doctorat déposée à l`Université de Sherbrooke porte l`intitulé suivant : « Une approche d’éthique appliquée dans les cours de philosophie éthique au collégial : présence et incidence sur l’intérêt et la réussite des élèves ».

 

La carrière en bref

 

 

M. Desautels est professeur de philosophie au Cégep régional de Lanaudière à l’Assomption depuis plus de trente ans. Aux dires de ses étudiants, il est un pédagogue hors pair qui sait, « raconter » la philosophie et leur poser les bonnes questions pour les faire cheminer en les invitant à mieux se connaître eux-mêmes. D’ailleurs, un des thèmes chers à M. Desautels est la persévérance scolaire; en ce sens, il œuvre depuis de nombreuses années à la favoriser, tant au sein de son établissement que dans la région de Lanaudière. De plus, il donne des cours de perfectionnement professionnel des enseignants dans le cadre du programme PERFORMA de l`Université de Sherbrooke.

 

Ancien président de l’Association pour la recherche au collégial (ARC), il est aussi l’auteur de nombreuses publications scientifiques ayant notamment pour sujet les enjeux éthiques de sa profession, les technologies de l’information et les facteurs de réussite des étudiants. Il est présentement cochercheur avec France Jutras (Université de Sherbrooke) dans l’équipe de recherche pilotée par Christiane Gohier (UQAM) dont les travaux portent sur l’éthique professionnelle des enseignants et enseignantes au collégial. M. Desautels a également siégé au sein du Comité d’éthique de la recherche avec des êtres humains et de la Commission de l’enseignement collégial du Conseil supérieur de l’éducation (CSE), entre autres implications dans les domaines de la recherche et de l’éducation.

 

 

Au printemps 2004, il publie un bilan de recherche qui a pour titre « Le cours de philosophie éthique propre au programme au collégial: bilan d’une étude exploratoire, descriptive et évaluative de la situation actuelle ». En juin 2005, il obtient une mention du ministre pour cette recherche. La même année, il gagne le prix ACÉFÉ 2005 pour la publication, pour la qualité de son article « Intérêt des élèves et réussite du cours de philosophie propre au programme : d’abord une affaire de pédagogie ! », publié dans Vie pédagogique, en décembre 2004. M. Desautels s’est aussi illustré de manière remarquable par son engagement dans des associations qui visent à développer et à promouvoir la recherche à l’ordre collégial. Soulignons d’abord sa présidence de l’Association pour la recherche au collégial, de 2006 à 2013. Sous sa gouverne, entre autres, l’innovation sociale a été reconnue pour l’octroi de Centres collégiaux de transfert de technologie et le gouvernement fédéral a développé des programmes de financement dédiés aux cégeps et aux collèges communautaires. Il a de plus contribué à de nombreuses reprises à la réflexion autour des conditions de pratique de la recherche au collégial autour des différentes politiques de recherche québécoises et canadiennes. En juin 2008, il reçoit une Mention d`honneur de l`AQPC lors de son 28e colloque annuel. Lors de même événement, il obtient une bourse de 30,000 $ remis conjointement par l`AQPC et le Ministère de l`éducation, du Loisir et du Sport du Gouvernement du Québec pour la diffusion internationale en reconnaissance de la communication orale intitulée « Les enjeux éthiques de la profession enseignante au collégial », présentée lors du 28e colloque annuel de l’AQPC.

 

Le 23 mai 2014, il reçoit des mains du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science, le Prix Paul-Gérin-Lajoie pour son excellence en enseignement. Ce prix, qui s’est ajouté cette année à la liste des Prix du ministre, vise à souligner l’excellence et la qualité de l’enseignement ainsi que l’inventivité des méthodes de transmission du savoir au niveau collégial. En plus de l’honneur et de la reconnaissance de ses pairs, M. Desautels s’est mérité une récompense monétaire de 10 000 $.

 

Articulant enseignement et recherche, dans une autre initiative, il a développé deux activités de formation en ligne dans le cadre du programme PERFORMA de l’Université de Sherbrooke, conduisant au diplôme de 2e cycle en enseignement au collégial et à la maîtrise en enseignement au collégial. La première activité permet aux enseignants d’être initiés aux enjeux et pratiques de la recherche en pédagogie au collégial, alors que la seconde traite de l’éthique professionnelle des enseignants de l’enseignement supérieur.

 

Au cours de sa carrière, il a aussi exercé son travail tantôt comme cadre dans son collège, tantôt comme professionnel; depuis 2008, il assume à mi-temps le poste de coordonnateur de la recherche des trois collèges du Cégep régional de Lanaudière.

 

Au fil des années, Luc Desautels a d’ailleurs fait bénéficier l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) ainsi que ses membres de son esprit vif, de ses travaux ainsi que de sa générosité en ce qui a trait à la diffusion des résultats de ces derniers, notamment en faisant partie du comité de rédaction de la revue Pédagogie collégiale, en participant à la rédaction d’articles et de chapitres d’ouvrages publiés par l’Association et en présentant de nombreuses communications au colloque annuel de l’AQPC.

 

 Il est également l’auteur de dizaines de publications et d’ouvrages, tantôt comme auteur unique tantôt comme coauteur, entre autres de rapports institutionnels, de prises de positions publiques et de livres et articles.

 

En plus de partager son savoir, M. Desautels est au service de la collectivité et est impliqué depuis près de 30 ans dans plusieurs dizaines de comités divers, particulièrement dans le Comité d’éthique de la recherche avec des êtres humains, mais aussi pour l’Association pour la recherche au collégial, pour laquelle il a agi à titre de président, la Commission de l’enseignement collégial du Conseil supérieur de l’éducation du Québec (CSE), le Comité pour la  valorisation de l’éducation (CREVALE) dans Lanaudière et le Comité consultatif sur la politique environnementale de la ville de Repentigny.