C`est vendredi, le 26 octobre 2012 dès 9h00 qu`aura lieu le 30e Colloque des écrivains de l`Académie des lettres du Québec, sous le thème « Transmettre la culture. À la recherche d`un socle ». Il constitue le dernier volet de la trilogie sur les enjeux et contenus de l`enseignement secondaire au Québec. L`événement est coordonné par la journaliste et écrivaine québécoise Lise Bissonnette avec la collaboration de messieurs Yvan Lamonde, historien québécois, professeur de littérature québécoise à l`Université McGill et vice-président de cette même Académie et Georges Leroux, professeur émérite au département de philosophie à l`Université du Québec à Montréal, de 1969 à 2006. Le colloque sera suivi d`une réception et du lancement des Actes du colloque de 2011. La rencontre se déroule à l`Auditorium du Centre des archives de la Grande Bibliothèque à Montréal.

Le Colloque des écrivains se tient annuellement et réunit une quinzaine d’écrivains et de spécialistes autour d’un thème d’actualité. Il est soutenu par le Conseil des Arts et des Lettres du Québec, le Conseil des Arts de Montréal, le Conseil des Arts du Canada et le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises.

Mentionnons que l’Académie canadienne-française (l`Académie des Lettres du Québec depuis 1992) a été fondée le 9 décembre 1944 à l’initiative personnelle de Victor Barbeau, professeur de langue et de littérature à l’École des Hautes Études commerciales de Montréal, avec l’appui d’une quinzaine d’intellectuels et d’écrivains, dont Marius Barbeau, Robert Choquette, Marie-Claire Daveluy, Guy Frégault, Alain Grandbois, Lionel Groulx, Rita Lasnier, Philippe Panneton (Ringuet) et Robert Rumilly. Tous partageaient avec leur époque le grand souci de la défense de la langue française, eu égard soit à son illustration par la littérature, soit à la rectification de l’usage qu’en faisaient au pays les locuteurs « canadiens-français », comme on disait alors.

Info. : http://academiedeslettresduquebec.ca