Pierre Lemay

Pierre Lemay a enseigné la philosophie au Cégep de Trois-Rivières de 1977 à 2014, année de sa retraite. Il a été adjoint au coordonnateur du Département de Philosophie du Cégep de Trois-Rivières en 1980-81. Il est membre-fondateur de la Société de Philosophie du Québec (SPQ) en 1974. Il fut également archiviste-adjoint de la SPQ en 1981 et 1982 et membre du Comité de rédaction du Bulletin de la SPQ de 1981 à 1984. Il est aussi membre-fondateur de la Société de Philosophie des régions au coeur du Québec en 2017. De plus, il est membre de l`Institut d`histoire de l`Amérique française depuis 1993 et membre de la Corporation du Salon du livre de Trois-Rivières depuis 2015. Il collabore à PhiloTR depuis sa création en 2004.

C`est samedi, le 5 décembre 2015, à 14h00 à l`Auditorium Maxwell-Cummings du Musée des beaux-arts de Montréal qu`a lieu la conférence (en anglais seulement) du philosophe américain Daniel Dennett intitulé « From Bacteria to Bach and Back ». L`événement se tient dans le cadre du 9e Festival Bach de Montréal.

 

Daniel Dennett est né le 28 mars 1942 à Boston (Massachusetts) aux États-Unis. Il est professeur de philosophie et directeur du centre d’études cognitives de l’université de Tufts (Medford, Massachusetts). En 1963, il obtient une licence de philosophie à Harvard. Par la suite, il part étudier cette même discipline à Oxford, en Angleterre auprès du philosophe anglais Gilbert Ryle (1900-1976), surtout connu pour son œuvre majeure, The Concept of Mind (1949). C’est durant cette période que Dennett s’intéresse à la conscience dans une optique naturaliste et qu’il rédige sa première thèse sur le sujet (Content and Consciousness, 1969). En 1971, il rejoint l’université Tufts où il sera nommé professeur éminent d’« arts et de sciences ». En 1996, il travaille avec une équipe du MIT (Massachusetts Institute of Technology) qui tente de construire un robot intelligent, voire conscient, baptisé Cog. Il continue également à écrire et publie ainsi, au cours de sa carrière, divers ouvrages qui développent ses thèses naturalistes sur la conscience. En 2003, il publie Une théorie évolutionniste de la liberté, traduit en français par Christian Cler et publié à Paris chez Odile Jacob en 2004. En 2007, il reçoit le Prix Richard Dawkins, du nom du biologiste et éthologiste britannique, vulgarisateur et théoricien de l’évolution. En 2012, il est lauréat du Prix Érasme, qui récompense des personnes ou des institutions qui ont fortement contribué à la diffusion et l’image de la culture et des valeurs européennes.

 

 

Info. :   www.festivalbachmontreal.com