Du 20 février au 10 mars 2017, le département de Philosophie a organisé pour les étudiantes et étudiants du Cégep de Trois-Rivières un Concours d’écriture sur la présentation de femmes philosophes, qui a suscité 46 participations – dont la grande qualité des textes soumis a impressionné le comité d’évaluation !  Aux fins de ce concours, dans le corridor des classes de philosophie (du HA-3355 au HA-3315) avait été installée une présentation de femmes philosophes, avec une centaine de citations.  Les étudiantes et étudiants qui souhaitaient participer devaient choisir une citation et composer un texte de 350 à 500 mots autour de cette citation.

 

 Les lauréat(e)s de ce concours:

Le dévoilement des lauréat(e)s de ce concours d’écriture a eu lieu le 28 mars dernier au Loft des Humanités. Grâce à une généreuse commandite de 400$ offerte par René Villemure, éthicien, après une brève conférence prononcée par ce dernier pour l’événement, celui-ci a procédé à la remise des trois bourses décernées au mérite – en plus d’une publication des textes primés.  À cet égard, M. Villemure s’est dit « fier de soutenir dès aujourd’hui les penseurs de demain » !

 

Voici le nom des lauréat(e)s et les liens vers leurs textes :

 

1er prix de 200$ : décerné à Philippe Larivière (étudiant en Sciences humaines – profil Monde)

            (Cliquez ici pour lire le texte en entier de Philippe Larivière)

Le texte de Philippe Larivière a été composé autour de la citation suivante d’Hannah Arendt : « Le totalitarisme ne tend pas vers un règne despotique sur les hommes, mais vers un système dans lequel les hommes sont superflus. »

 

2e prix de 100$ : décerné à Pénélope Cossette Fortin (étudiante en Sciences, Lettres et Arts)

            (Cliquez ici pour lire le texte en entier de Pénélope Cossette Fortin)

Le texte de Pénélope Cossette Fortin a été composé autour de la citation suivante de Laure Adler : « Lire c’est oublier, tout oublier, y compris ses lectures passées, toutes ces histoires qui sommeillent dans nos arrière-mémoires et qui ne demandent qu’à ressurgir à l’improviste, ces pages entières qui nous tombent dessus – mais jamais, justement quand on lit, faire table rase, retrouver l’innocence. »

 

3e prix de 100$ : décerné à Gabriel Fréchette (étudiant en Techniques de comptabilité et de gestion)

            (Cliquez ici pour lire le texte en entier de Gabriel Fréchette)

Le texte de Gabriel Fréchette a été composé autour de la citation suivante de Diotime : « Car voilà bien la bonne manière d’accéder au domaine de l’amour ou d’y être conduit par autrui : partir de belles choses sensibles en ayant en vue cette beauté intelligible, monter continûment en se servant pour ainsi dire d’échelons, passant d’un seul beau corps à deux, puis à tous, passant des belles conduites aux belles sciences, qui n’est autre que celle du beau intelligible, pour connaitre enfin le beau tel qu’il est en soi. »

 

Toutes nos félicitations aux lauréat(e)s pour la qualité de leurs réflexions autour des citations de femmes philosophes !

 

Sur la photo, de gauche à droite : Gabriel Fréchette (3e prix), René Villemure (éthicien commanditant le concours), Pénélope Cossette Fortin (2e prix) et Philippe Larivière (1er prix).

M. René Villemure, lors de l’événement :