Musiciens : Mathieu Fortin (piano), Laurence Brouillette (chant), David Lemyre (guitare), Vincent Bussières (batterie), Charles Gauthier-Ouellette (basse électrique et contrebasse)

Direction musicale : Charles Gauthier-Ouellette

Analyses des chansons : Léonie Cinq Mars, Patrice Létourneau, Jonathan Roy, Philippa Dott et Martin Hould

 

Chansons analysées :

–> «Voir un ami pleurer» de Jacques Brel, avec des liens qui sont développés à propos de la notion d’Amitié selon Aristote (analyse philosophique : Léonie Cinq-Mars)

–> «Comme un Lego» d’Alain Bashung, avec des liens qui sont développés à propos de la notion d’hypermodernité développée notamment par Sébastien Charles (analyse philosophique : Patrice Létourneau)

–> «El pueblo unido jamás será vencido» («Le peuple uni ne sera jamais vaincu») de Quilapayún, avec des liens qui sont développés à propos des notions de «peuple» et de «multitude» selon Spinoza et Machiavel (analyse philosophique : Jonathan Roy)

–> «Foule sentimentale» d’Alain Souchon, avec des liens qui sont développés à propos du désir selon Platon (analyse philosophique : Philippa Dott)

–> «Desired constellation» de Bjork, avec des liens qui sont développés à propos de la notion de justice dans la perspective du droit naturel et dans celle de l’existentialisme (analyse philosophique : Martin Hould)

 

_______

*Note : on peut aussi visionner d’autres analyses «Musique et philosophie» au Cégep de Trois-Rivières dans cette catégorie.