Informations

Philodio : le balado de la revue Philosophiques

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

[Note : nous reproduisons ici un communiqué de Christian Nadeau]

 

La revue Philosophiques, la revue de la Société de philosophie du Québec, a lancé, au début du mois de septembre, son balado, Philodio. Animée par le directeur de Philosophiques, M. Christian Nadeau, l’émission Philodio a pour mission d’exposer et de vulgariser certains enjeux philosophiques traités dans les récents numéros de la revue. Tout comme Philosophiques, l’émission ne fait la promotion d’aucune école, doctrine ou méthodologie particulière et a pour seul souci de contribuer à stimuler la recherche philosophique et à démocratiser le savoir philosophique auprès du public francophone.

 

Les émissions, d’une durée de 15 à 30 minutes chacune, sont lancées à une fréquence prévue d’une par mois. Se voulant accessibles, elles sont disponibles gratuitement en baladodiffusion sur Soundcloud et Itunes.
La suite >

Invitation de la Napac

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

[Note : nous reproduisons ici une invitation de la Napac]

 

Pour souligner les 50 ans de l’enseignement de la philosophie dans les Cégeps

La Nouvelle Alliance pour les Enseignants et Enseignantes au collège

En association avec la

Société de philosophie des régions au cœur du Québec

Et avec la collaboration du Cercle Est-Ouest, des Cégeps de la région et du département de philosophie de l’UQTR

 

Vous convie à un 5 à 7 qui se tiendra au restaurant Angéline,

313, rue Des Forges à Trois-Rivières

Le 17 octobre 2017

 

Cet événement festif sera suivi d’une discussion intitulée

La philosophie à l’âge du virtuel,

à la salle de conférence du Resto Bar le Mondo,

120 rue Des Forges à 19 heures

 

Une description de la discussion est disponible plus bas.

 

Nous vous y attendons en grand nombre!

La suite >

Rencontre avec Joëlle Tremblay à propos de l’industrialisation du système d’éducation

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

D’ordinaire, on aime rappeler que le savoir est avantageux. Condorcet se demandait plutôt à qui l’ignorance profite-t-elle? C’est dans cet esprit que j’animerai le mercredi 13 septembre, à compter de 18 heures, à la librairie L’Exèdre, une rencontre avec Joëlle Tremblay, professeure de philosophie au Cégep de Granby et auteure d’un essai sur L’inéducation : l’industrialisation du système d’éducation au Québec (éditions Somme toute, 2017), ouvrage préfacé par le philosophe Thomas De Koninck. L’entrée est libre, comme il se doit. La librairie est située au 910, boulevard du Saint-Maurice. Pour obtenir des informations supplémentaires, vous pouvez joindre une libraire au 819-373-0202.

 

À la une du Devoir, le 9 juin dernier, le journaliste Marco Fortier soulignait : « Curieuse ironie. Le jour même où nous avons rendez-vous avec l’auteure d’un essai sur « l’industrialisation du système d’éducation au Québec », l’homme d’affaires Mitch Garber suggère au gouvernement de donner 1000 $ à chaque diplômé du secondaire. » Il semble donc que dans certains milieux l’appât du gain soit reconnu comme un motif raisonnable de persévérance scolaire. En est-il autrement pour quiconque se plait aujourd’hui à vanter les mérites de l’économie du savoir? Joëlle Tremblay répondra, entre autres, à cette question d’intérêt public.

 

Voici l’article publié à la une du Devoir :

http://www.ledevoir.com/culture/livres/500771/industrialisation-de-l-ecole

 

 

Selon Condorcet, « il n’y a pas de liberté pour l’ignorant. » Il faudrait peut-être nous le remettre en mémoire.

 

Christian Bouchard

Animateur et conférencier

Ancien chroniqueur au Nouvelliste et à la radio de Radio-Canada

Redécouvrir Descartes

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 1, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Descartes est souvent un mal-aimé des cours au collégial. Parfois jugé rébarbatif par les étudiant.e.s, difficile à enseigner pour les professeur.e.s, il est pourtant incontournable dans le cours 102. Comment lui redonner ses couleurs, son élan et toute son actualité ? Cet article de Colas Duflo intitulé « Y a-t-il une actualité de Descartes? » apporte un vent de fraîcheur au lecteur désireux d’aborder à neuf le penseur. En soulignant l’amour pour la vie du philosophe, on trouve un Descartes accessible et inspirant. Son projet est d’abord celui de philosopher pour soi-même dans le but ultime de s’aider à vivre par la vérité.

Cet article nous invite ainsi à refaire avec ce « je » qui nous accompagne, celui de Descartes et le nôtre, l’expérience bouleversante de la philosophie.

À lire de toute urgence pour dépoussiérer ce fameux philosophe  ici.

En prime, une petite BD traduite en français de la version classique anglaise disponible sur le site Existential Comics.

Bonne lecture !