Semaine québécoise des rencontres interculturelles 2005

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

C`est du 2 au 9 octobre 2005 qu`aura lieu la 3e édition de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles. L`événement est organisé par le ministère de l`Immigration et des communautés culturelles et a pour thème : « Ensemble et différents pour réaliser le Québec de demain ». Diverses activités se dérouleront dans plusieurs régions du Québec dans le but de mettre en valeur la contribution des communautés culturelles, d`encourager le dialogue interculturel et de favoriser le rapprochement entre Québécoises et Québécois de toutes les origines.

Info. : Site Web

Journée de la culture

Journées de la culture 2005

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (aucune évaluation)
Loading...

C`est du 30 septembre au 2 octobre 2005 qu`aura lieu la 9e édition des Journées de la culture. Ainsi, les citoyens sont invités à « Entrez ! » dans l`univers fascinant des artistes, des artisans et des travailleurs culturels du Québec. Plus de 1700 organisations et institutions culturelles, artistes indépendants et services culturels municipaux convient la population à participer aux quelques 1200 activités gratuites offertes dans plus de 258 municipalités. Par exemple, à Trois-Rivières, la population pourra choisir entre 25 activités.

Info. : Site Web

Développer son argument avec la méthode des cercles

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 1, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Développer un argument c’est, entre autres choses, rendre explicite le lien qui l’unit à la thèse (ce qui revient à montrer sa pertinence). C’est aussi montrer que ce lien est solide, que l’argument supporte véritablement bien la thèse. Bien. Comment faire maintenant? Voici une procédure qui pourra vous être utile.

Supposons une thèse donnée et un argument que vous croyez valable. Cette procédure présume que ces deux éléments sont déjà acquis.

 

1) Rédigez la thèse sur une ligne et l’argument sur la ligne en dessous.

Exemple Thèse : La philosophie est utile à la vie de l’homme.

Argument : parce que la philosophie permet d’approfondir des problèmes fondamentaux.

 

2) Soulignez les concepts qui vous semblent les plus importants dans la thèse et dans l’argument.

Exemple : La philosophie est utile à la vie de l’homme,

parce que la philosophie permet d’approfondir des problèmes fondamentaux.

 

3) Reliez ces concepts à l’aide de traits.

 

4) Pour chacun des traits, formulez une question.

Exemple

(trait bleu) Quel est le rapport entre la philosophie et les problèmes fondamentaux ?

(trait rouge) En quoi est-il utile d’approfondir des problèmes fondamentaux ?

(trait vert) Comment la philosophie permet-elle d’approfondir ?

 

5) Répondez à ces questions au mieux de vos connaissances (eh bien oui… il faut en avoir!) et cela devrait vous donner un très bon paragraphe de développement de votre argument.

 

Cette procédure devrait aussi vous permettre d’éviter la formulation de raisonnements circulaires (ou « pétitions de principe »).

Imaginaire et mythologies

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (vote : 3, moyenne : 3,33 sur 5)
Loading...

Compétence visée

  • Analyser l’un des grands problèmes de notre temps selon une ou plusieurs approches propres aux sciences humaines.

Compétence précisée

  • La mondialisation et le multiculturalisme produisent un foisonnement de croyances qui relèvent souvent de la pensée symbolique. Par l’évaluation critique de ces croyances et du rôle de l’imaginaire en elles, l’élève comprendra mieux la signification du mythe dans la société actuelle.

Critères de performance

  • Analyser philosophiquement le contexte culturel contemporain quant à la place de la mythologie
  • Identifier quelques mythes: progrès, jeunesse, nouvel âge, etc.
  • Reconnaître la valeur symbolique et la fonction de l’imaginaire dans ces mythes
  • Se situer de façon critique dans l’ensemble de ces croyances

Contexte de réalisation de l’évaluation finale (description de l’examen final)

  • Individuellement
  • À l’occasion d’une dissertation d’au moins 800 mots valant 40 points
  • Sur un thème touchant l’imaginaire et le mythe
  • Examen d’une durée de quatre heures
  • À l’aide de tout dictionnaire ou ouvrage de grammaire